AP Sensing

DAS/DVS (détection acoustique distribuée/détection de vibration distribuée)

 

Ces systèmes détectent les vibrations et capturent l'énergie acoustique le long de la fibre optique. La fibre fonctionne comme si des milliers de microphones étaient installés. Des algorithmes de classification sont utilisés pour détecter et localiser, par exemple, les intrusions.

Plusieurs technologies DAS/DVS sont utilisées sur le marché. Selon l'application et les besoins du projet, AP Sensing peut offrir la technologie la mieux adaptée, entièrement intégrée dans la suite logicielle AP Sensing.

C-OTDR La réflectométrie optique temporelle cohérente (COTDR) utilise la diffusion Rayleigh, qui permet de détecter les signaux de fréquence acoustique sur de grandes distances. L'interrogateur envoie une impulsion laser cohérente le long d'une fibre optique monomode (câble de détection) et les sites de diffusion au sein de la fibre font que celle-ci agit comme un interféromètre distribué avec une longueur de référence identique à celle de l'impulsion (par ex. 10 mètres).

La perturbation acoustique sur la fibre génère son élongation ou sa compression microscopique (effort), ce qui provoque un changement de relation de phase.




Avant que l'impulsion laser suivante ne puisse être émise, l'impulsion précédente doit avoir eu le temps de parvenir jusqu'à l'extrémité de la fibre et ses réflexions de revenir. Pour une fibre d'une longueur de 40 km, la fréquence maximale d'impulsion est d'environ 2,5 kHz. En conséquence, les signaux acoustiques pouvant être mesurés varient à des fréquences jusqu'à la fréquence de Nyquist d'environ 1,25 kHz.

Les fibres plus courtes autorisent clairement des taux d'acquisition plus élevés, par ex. jusqu'à 10 kHz. Pour les événements d'interférences tierces (TPI), une plage de fréquences plus basse, généralement inférieure à 500 Hz, est pertinente.

Outre la technologie C-OTDR réputée, AP Sensing propose un interféromètre hybride, qui fonctionne sur une technologie transmissive, avec une réponse en fréquence à bande extrêmement large et sans dégradation de la puissance du signal avec la distance. Cette technologie unique agit comme un microphone continu, avec une longueur de fibre qui peut atteindre 50 km, conçue pour « surveiller » les signaux de la plage de fréquences des ultrasons avec de bonnes fonctions de localisation d'interférences tierces (TPI).